L’hivernage du spa : préparer son spa pour l’hiver

L’hivernage du spa : préparer son spa pour l’hiver

Votre spa extérieur s’apprête à affronter l’hiver. Alors que l’hivernage d’une piscine est courant, celui du spa l’est moins. Plusieurs options s’offrent à vous pour permettre à votre spa de passer l’hiver sans encombre. Guide-piscine vous explique comment entretenir son spa en hiver. Quel est le meilleur moment pour mettre votre spa en hivernage ? L’hivernage d’un spa est-il obligatoire ? Faut-il équiper votre spa d’une bâche d’hivernage ? Quels sont les bons gestes pour mettre votre spa en hivernage ? Quelles sont les spécificités de l’hivernage d’un spa gonflable ? Que faire pour protéger votre spa du gel en hiver ?

Hivernage d’un spa : le meilleur moment

Même si vous pouvez choisir de passer votre spa en hivernage à n’importe quel moment de l’année, le meilleur moment pour mettre votre Spa en hivernage est en général début octobre pour les régions les plus froides et fin octobre pour les régions les plus ensoleillées. Dans les régions où les gelées sont fréquentes et fortes, laisser un spa sans protection en hiver pourrait endommager le spa ou le circuit hydraulique (si le spa ne possède pas l’isolation nécessaire).


Spa en hiver : quelle option choisir ?

Selon vos besoins et vos envies, voici comment préparer un spa pour l’hiver :

OPTION 1 : GARDER L’EAU DU SPA SANS SE BAIGNER

La première possibilité consiste à laisser votre spa extérieur rempli de son eau. D’ailleurs tous les techniciens de Quality Spa vos recommanderons cela, car nos Spas possède un système intégré anti-gel. A la fin de l’hiver, dans un premier temps, vidangez l’eau pour procéder à un nettoyage complet du spa – en insistant bien sur le filtre – avant de le remplir à nouveau.

Laissez un niveau d’eau suffisant dans le spa (ni trop peu, ni rempli à ras bord), vérifiez le pH de l’eau qui doit se situer entre 7.2 et 7.4 . Puis mettez dans un diffuseur entre 3 et 5 pastilles de brome, il est primordial que votre eau bénéficie d’un traitement pendant la durée de l’hivernage (la durée de vie d’une pastille de brome est de 3 à 4 semaines).

Baissez ensuite la température de l’eau à une dizaine de degrés maximum pour éviter la dégradation du circuit hydraulique. Enfin, réglez la filtration sur une heure par jour et couvrez votre spa avec la couverture de protection fournie. Le tour est joué !

OPTION 2 : LA VIDANGE DU SPA

Il existe une autre procédure qui consiste à vider entièrement l’eau du spa. Même si nous déconseillons cette méthode nous allons vous donner tous les conseils pour bien procéder. Tout d’abord, coupez l’alimentation pour éviter le fonctionnement du réchauffeur. Ensuite, videz la cuve à l’aide d’une pompe immergée et purgez le blower. Puis retirez les filtres du spa pour les garder bien au chaud pendant l’hiver. Veillez à ce que les filtres soient bien vidés de toute présence d’eau.

Purgez ensuite toutes les pompes et canalisations pour éviter le gel. Vous pouvez utiliser un aspirateur soufflant pour chasser l’eau au maximum des différentes buses. Il ne reste plus qu’à nettoyer minutieusement tous les équipements restants comme la coque et le couvercle pour qu’il n’y ait plus une seule trace d’eau. Puis n’oubliez pas de fermer les hydrojets.

Sachez que vous pouvez utiliser de la laine de roche pour couvrir les tuyaux fixes et de la gaine en mousse pour les tuyaux volants. Pour finir, fermez hermétiquement le spa avec une couverture de protection.

OPTION 3 : UTILISER LE SPA TOUTE L’ANNÉE

Sachez qu’il est également possible de laisser son spa extérieur en fonctionnement pendant l’hiver. C’est d’ailleurs tout le charme du spa à la mode suédoise ! Pouvoir se baigner dans une eau chaude avec des températures extérieures avoisinant les 0°C, à condition que celui-ci soit installé en extérieur. Dans ce cas-là, il suffit de traiter l’eau de votre spa et de la chauffer exactement comme en été. Pensez à bien le recouvrir d’une couverture isotherme pour maintenir la température de l’eau lorsque vous ne l’utilisez pas.

Hivernage d’un spa extérieur : faut-il le couvrir ou non ?

La bâche d’hivernage pour un spa n’est pas obligatoire mais elle est vivement recommandée surtout si votre spa se situe en extérieur et que vous choisissez de le vider. La bâche d’hivernage permet avant tout de protéger la cuve de votre spa des saletés et des intempéries. Des feuilles mortes ou de l’eau qui resteraient dans la cuve de votre spa pendant plusieurs mois pourraient finir par l’endommager.

Les bâches d’hivernage existent dans toutes les formes et à tous les prix. Les modèles sur-mesure sont, bien évidemment, plus onéreux. Certains spas sont équipés d’une couverture intégrée qui se ferme et referme comme une capote de voiture.

Bon à savoir : s’il neige, veillez à retirer la neige qui s’accumule sur la bâche pour éviter les déformations.

Hivernage d’un spa extérieur : vigilance gel

Un bon hivernage est primordial pour un spa en extérieur soumis aux agressions climatiques comme la pluie, la neige ou le gel. Le gel est l’ennemi numéro 1 des spas car l’eau qui gèle augmente de volume et peut finir par endommager la cuve ou les canalisations. Pour ne pas subir le gel, vous devez impérativement purger les canalisations du circuit hydraulique de votre spa si vous choisissez de le vider.

En revanche, si vous voulez continuer à utiliser votre spa en hiver, il est important de bien surveiller la température de l’eau et de la filtrer plus souvent qu’en été. Vous pouvez réduire le temps de filtration mais le déclencher plus souvent pour que l’eau ne reste pas immobile trop longtemps. Certains spas sont aussi équipés de système antigel qui remet automatiquement en marche la filtration et le chauffage lorsque la température de l’eau commence à chuter.

Bon à savoir : en plus de protéger du gel la cuve de votre spa, il est important de protéger aussi la pompe de filtration et les tuyaux placés sous le spa qui sont en contact direct avec le sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *